Avant d’acheter, il est important d’établir un plan de financement ainsi qu’un dossier de demande de prêt pour être sûr d’obtenir le meilleur taux auprès des établissements bancaires. Mais constituer son dossier de prêt immobilier est une tache compliquée et fastidieuse, encore plus lors d’un 1er achat où l’on ne sait pas comment s’y prendre. Voici 9 conseils pour bien préparer son dossier de prêt immobilier !

Téléchargez gratuitement votre check-list complète des éléments à fournir dans votre dossier de prêt immobilier.

1. Définissez le montant de votre apport personnel

L’apport personnel ne doit pas être négligé puisqu’il doit représenter entre 10 et 20% du prix du bien que vous achetez. En dessous, les banques peuvent vous refuser votre prêt. L’apport sert aussi à couvrir un certain nombre de dépenses comme les frais de notaire, de dossier et de garanties. On peut constituer son apport personnel de différentes manières : avec des prêts aidés en débloquant son épargne salariale ou en puisant dans ses économies… le tout est de parvenir à réunir l’apport le plus important pour maximiser vos chances d’obtenir un taux d’emprunt avantageux.

2. Renseignez-vous sur les aides

Une autre solution pour constituer votre apport personnel sont les prêts aidés consentis comme par exemple le Prêt à Taux Zéro, le Prêt Conventionné ou encore le Prêt à l’Accession Sociale. Pour savoir si vous êtes éligible à ces prêts, vous pouvez toujours vous renseigner auprès de la mairie ou d’organismes comme Action Logement, la Caisse de Retraite ou encore l’ADIL.

3. Calculez votre capacité d'ENDETTEMENT

Si vous empruntez, vous devrez rembourser ce prêt par le biais de mensualités. Celles-ci doivent être minutieusement calculées pour ne pas mettre en péril votre santé financière. Sachez que généralement vos mensualités tous crédits confondus ne doivent pas dépasser un tiers de vos revenus. Au-delà non seulement les organismes bancaires vous prêteront moins facilement, mais vous pouvez vous aussi vous mettre en difficulté.

4. Vérifiez votre situation financière

Pour être sur de pouvoir négocier les modalités du prêt, assurez-vous de n’avoir pas été à découvert dans les 3 à 6 mois précédant votre demande. Pour maximiser vos chances, vous pouvez aussi tenter de rembourser tous vos crédits en cours de type revolving.

5. Prenez garde à avoir une situation professionnelle stable

Il est préférable d’avoir un poste stable comme un CDI avec plusieurs années d’ancienneté pour demander un prêt bancaire. Si vous êtes artisan ou issu de la profession libérale vous devez fournir les 2 ou 3 dernières années de bilan pour garantir votre stabilité.

6. Choisissez une formule de prêt adaptée

Vous avez trois possibilités de prêt : à taux fixe, à taux variable ou à taux mixte. Le prêt à taux fixe est déterminé à la signature du contrat, le montant de vos mensualités restera donc constant. Pour le prêt à taux variable, celui-ci dépendre des fluctuations de la Banque Centrale Européenne. Il est peut être avantageux sur le papier, mais sachez qu’il faut avoir une marge de sécurité financière conséquente pour que la procédure ne soit pas risquée. Les prêts à taux mixtes quant à eux disposent d’une première période à taux fixe et d’une autre à taux variable. Pour bien choisir, il faut se renseigner sur le taux actuel, et bien calculer sa sensibilité au risque financier pour sécuriser votre opération.

7. Faîtes jouer la concurrence

Si votre banque ne vous propose pas le meilleur taux bancaire, vous pouvez toujours faire jouer la concurrence pour comparer et choisir l’offre la plus adaptée. Vous n’avez pas le temps ? Vous pouvez faire appel à un Chasseur Immo ou un courtier en financement qui se chargera de vous trouver le meilleur financement.

8. Décryptez soigneusement les offres

Le taux d’intérêts n’est pas le seul facteur à prendre en compte lors de votre emprunt bancaire. Certaines données restent très importantes comme la flexibilité, les coûts annexes des frais de dossier, l’assurance, la garantie. Pour les prêts à taux fixe, demandez le TEG (Taux Effectif Global) à votre banque : ce taux incorpore tous les coûts du prêt et constitue un bon élément de comparaison.

9. Choisissez une assurance adaptée

Chaque crédit est contracté à une assurance emprunteur. Celle-ci vous couvre vous et vos proches en cas de décès ou d’accident/maladie grave. Vous êtes libres de souscrire à l’assurance proposée par votre banque ou à souscrire une autre assurance si les conditions sont similaires. Vous pouvez facilement comparer le coût et les garanties de chaque assurance avant de faire votre choix.

Guide Mon Chasseur Immo - Comment trouver le meilleur financement pour son achat immobilier

Articles similaires

Dans "Conseils pratiques"

Dans "Conseils pratiques"

Dans "Conseils pratiques"