Durant ce mois de septembre, le gouvernement va présenter son plan logement. Les objectifs sont clairs : faire baisser les prix en créant un choc d'offre, réformer les aides au logement et mieux loger les plus fragiles

C'est donc dans le courant du mois à venir que le gouvernement rendra public son plan logement, expliquait le Premier ministre Edouard Philippe le 28 août dernier lors d'une conférence de presse à l'issue du séminaire gouvernemental de la rentrée. Trois priorités figurant dans le programme d'Emmanuel Macron pour les présidentielles seront ainsi réaffirmées par ce grand chantier.

Des outils pour dynamiser le neuf

Le gouvernement à l'intention de dynamiser la production de logements neufs en réduisant les coûts. Accélérer les autorisations de construction, limiter les recours abusifs contre les permis de construire et simplifier les normes techniques sont autant d'outils pour cela. Mais il est clair qu'il sera difficile de noyer le marcher immobilier de nouveaux logements -donc de faire baisser les prix- à court ou comme à moyen terme. Une analyse que peuvent confirmer nos Chasseurs Immo à Bordeaux, où le prix du m2 s'est envolé ces derniers mois.

Des délais peut-être longs

Bien que très attendu, ce fameux plan logement soulève déjà bien des questions. Tout d'abord le fameux choc d'offre : produire de nouveaux logements en zone tendue prend beaucoup de temps, en général il faut quatre ans pour livrer un programme immobilier, souvent deux à trois ans dans les secteurs à forte demande et une dizaine pour Paris. Quels seront donc les délais d'impact de ce nouveau plan logement ?

Le défi de la baisse des prix

Les dernières périodes où les prix du logement neuf ont en effet baissé, c'est entre 2007 et 2008 et dans la première moitié des années 1990, périodes de crise pour le secteur. Les promoteurs devaient alors faire face à une forte proportion de nouveaux logements terminés et ne trouvant pas d'acheteurs, un "stock physique" lourd à porter financièrement, ce qui les a poussés à réajuster leurs tarifs.

Raboter pour mieux relancer ?

Il faut noter que les professionnels du neuf ne construisent que ce qui se vend. Or le gouvernement à justement l'intention de réformer les aides au logement. Sont visés le prêt à taux zéro et le Pinel, l'un pouvant être recalibré et le second raboté et limité aux secteurs les plus tendus. Situation problématique lorsqu'on note que ces deux aides sont à l'origine de deux tiers des transactions dans le neuf. Une réforme délicate de l'avis de nos Chasseurs Immo en investissement.

Risque de raté ?

S'il est mal dosé, le tour de vis pourrait provoquer une baisse des ventes que la hausse des taux d'intérêts prévue pour 2018 risquerait d'accélérer. Bien entendu, les promoteurs réagiront en freinant les lancements de nouveaux programmes, par peur de se retrouver avec un stock trop important. La conséquence directe ne se fera pas attendre : un recul de l'offre, soit l'inverse de l'effet recherché.

Priorité aux logements bon marché

Mais rien n'est encore fait. Les détails du plan logement sont encore inconnus et il est inutile de se plaindre avant d'être battu. On peut aussi s'attendre à une bonne surprise du secteur, après tout, le gouvernement comme le Président font du logement bon marché et abondant une de leurs priorités.

Un plan construit dans la concertation

De plus, cette politique est menée dans une esprit de concertation. Le ministre de la Cohésion des Territoires Jacques Mézard a récemment lancé une consultation pour "identifier des idées concrètes et des propositions d'amélioration et de simplification qui enrichiront le contenu et le sens du projet de loi logement." Les professionnels, toujours force de proposition, feront sûrement foule de suggestions constructives. De plus, vous pourrez toujours compter sur nos Chasseurs Immo pour vous accompagnez dans vos projets !

Pinel, PTZ: les dates limites pour 2017

Le gouvernement à l'intention de réformer les aides au logement en 2018. Parmi les dispositifs qui pourraient être modifiés voir réduits, la loi Pinel et sans doute le PTZ seraient les plus visés. Voici les dates limites pour en profiter avant 2018 !

Investir en Pinel en 2017

L'acte authentique du logement doit être signé devant notaire avant le 31 décembre 2017. Dans ces conditions, l'avant-contrat devra être signé pour la fin octobre voire, pour les cas les plus extrêmes, la mi-novembre.

Plus d'infos sur la défiscalisation

Obtenir un Prêt à Taux Zéro en 2017

L'offre de prêt doit être éditée pour le 31 décembre 2017. L'avant-contrat, la promesse de vente ou le contrat de construction doivent être signés un mois et demi avant, ce qui porte la date limite à la mi-octobre voire à début novembre.

Plus d'informations sur les actions logement du gouvernement en septembre

Téléchargez notre guide : les questions essentielles à se poser pour son achat immobilier

Articles similaires

Dans "Juridique"

Dans "Juridique"