Faut-il acheter sa résidence principale ou rester locataire ? La question est complexe. Si c’est avant tout une réflexion personnelle dépendante du projet de vie et de la situation financière de chacun, la conjoncture immobilière joue également un rôle déclencheur.

Entre 2000 et 2010, les prix immobiliers ont presque doublé. Il était donc particulièrement intéressant d'acheter sa résidence principale plutôt que de la louer. Quelle est la situation aujourd'hui ?

Et bien après quelques années de tassement des prix, c'est le moment de se poser la question. Car les prix sont raisonnables, se négocient, et les taux de crédits sont incroyablement bas.

Voici donc les 7 bonnes questions à vous poser, tenant compte à la fois de l'état du marché immobilier et de votre situation personnelle, pour décider de passer à l'acte :

 

Ce qui dépend du marché

1. Est-ce le bon moment pour acheter, et comment les prix évolueront-ils d'ici 10 ans ? 

Le marché immobilier est par nature cyclique. Il faut donc respecter certaines règles, et notamment : ne pas acheter quand les prix sont au plus haut, et ne pas vendre quand ils sont au plus bas. Aujourd'hui, les prix moyen ont baissé d'environ 10% depuis quelques années, avec des écarts importants selon les types de biens et la région (entre -50% et +10% !), les grandes agglomérations et les "petits" biens subissant moins de fluctuations. Mais globalement, on peut considérer que nous sommes dans une bonne période pour acheter, ceci à condition d'acheter au bon prix et d'effectuer une recherche de biens approfondie sur 100% du marché. Et pour cela, des solutions existent !

 

2. Les taux de crédit sont-ils aujourd'hui favorables à l’achat immobilier ?

OUI, et trois fois OUI ! Les taux se négocient entre 0.8 et 2%, entre 10 et 25 ans. JAMAIS les taux n'ont été aussi bas, c'est une réelle opportunité à saisir. Pour cela, les mensualités ne doivent pas dépasser 1/3 de vos revenus, ceci afin de protéger votre situation financière personnelle. N'hésitez pas à faire appel à un courtier en crédit pour évaluer votre capacité d'endettement, et à votre banquier. Et puis, lorsque la décision est prise, faites jouer la concurrence, vous avez tout à y gagner !

.

Ce qui dépend de vous

3. Quels avantages à devenir propriétaire ?

  • Ne plus payer des loyers à perte.
  • Se constituer un patrimoine et s'assurer une retraite confortable.
  • Réaliser une plus-value à la revente
  • Sécuriser votre avenir et celui de vos proches.
  • Disposer de votre bien comme bon vous semble (aménagements, travaux)

 

4. Quels inconvénients ?

  • Difficultés en cas de changement de situation professionnelle (mutation, perte d'emploi) amenant à revendre le bien très rapidement, à moins de le mettre en location ce qui peut avoir un réel intérêt.
  • Bien prendre en compte les charges liées au statut de propriétaire (taxes foncières, entretien du bien, charges de syndic, etc ...)

 

5. Mon budget d'achat me permet-il d'acheter le bien désiré ?

Ce point est essentiel pour prendre la bonne décision car il va permettre de définir le type de bien que vous pourrez acheter en fonction de votre budget.

Pour cela, déterminez le montant de votre apport financier (économies, aide de vos proches, etc). Ensuite, prendre rendez-vous avec un courtier en crédit pour évaluer votre niveau d'endettement possible et la durée du financement. Vous connaîtrez alors votre budget d'acquisition maximum.

 

6. Puis-je consacrer suffisamment de temps à ma recherche ? 

Si vous êtes actifs et travaillez beaucoup, que vous passez déjà beaucoup de temps dans le transports, ou que vos tâches familiales vous accaparent, il faudra probablement vous faire aider. Pour cela, la solution existe, faire appel à un de nos Chasseurs Immo, si possible bénéficiant de tous les outils internet pour simplifier votre projet. N'hésitez pas à consulter également notre page sur les étapes d'une chasse immobilière !

 

7. Immobilier neuf ou ancien, que choisir ?

Le neuf présente les avantages suivants : ne pas avoir de frais d'entretien pendant environ 10 ans, biens bénéficiant d'une isolation de qualité (RT 2012) réduisant les factures d'électricité et de gaz, accès au prêt à taux zéro permettant de constituer un apport et donc de réduire l'effort financier de départ.

Attention, ne fermez au départ aucune porte, c'est en recherchant et visitant que l'on se rend compte de ce qui correspond le mieux à son style de vie et à ses contraintes.

.

Une solution alternative : ACHETER POUR INVESTIR

Il est de plus en plus courant, et notamment à Paris (où les prix de l'immobilier sont élevés) que certains ménages, ne pouvant devenir propriétaire du logement qui leur convient, restent en location et décider d'investir dans l'immobilier afin de se constituer un patrimoine et/ou de réduire ses impôts. C'est une autre façon de vous constituer un capital personnel, pour vous et vos descendants. Cela permet de constituer un "matelas" de sécurité en cas d’accident de la vie ou pour la retraite. Bien entendu, utilisez le crédit pour un effet de levier maximum et pour optimiser votre investissement. Mon Chasseur Immo propose pour cela un diagnostic patrimonial gratuit grâce à nos conseillers spécialisés en investissement.

L'avis d'expert de Catherine, chasseur immoà Paris

" Le choix de devenir propriétaire ou non commence toujours par une bonne analyse du marché, de sa situation personnelle actuelle et future, et du type de bien que l'on souhaite acheter.  Lorsque j'accompagne mes clients acheteurs, je m'assure toujours que cette réflexion préalable a été menée. Si tel n'est pas le cas, j'aide mes clients à mieux définir leur projet afin qu'ils ne perdent pas leur temps, et de leur éviter des erreurs souvent lourdes de conséquences. Un bon projet d'achat immobilier est un projet qui a du sens dans le cadre d'un parcours personnel et d'une histoire familiale, et qui doit s'inscrire dans la durée. Mon rôle consiste aussi à cela ! "

Articles similaires

Dans "Immobilier"

Dans "Immobilier"

Dans "Immobilier"